Rencontres internationales de St-Imier

Cet été aura lieu le 9ème congrès de l’Internationale des Fédérations anarchistes (IFA). Nous relayons ici un communiqué paru sur A-infos.

Site officiel de l’événement : www.anarchisme2012.ch.

 

« L’Internationale des Fédérations anarchistes (IFA) tiendra son IX° Congrès les 9, 10, 11 et 12 août 2012 à Saint-imier en Suisse.
En août prochain, se tiendra le congrès de l’Internationale des Fédérations anarchistes (IFA) à l’occasion des 140 ans du congrès de
St-Imier, en 1872, acte fondateur de l’Internationale anti-autoritaire. Ce congrès n’était pas spécifiquement anarchiste. Les résolutions adoptées n’en résument pas moins les points essentiels des principes au nom desquels Bakounine et d’autres s’étaient battus contre ceux qu’ils désignaient comme « autoritaires ». Véritable charte de l’anarchisme ouvrier, ces considérants voient dans l’organisation et la résistance de la classe ouvrière, produit de l’antagonisme entre travail et capital, le terrain d’action privilégié pour préparer l’émancipation du prolétariat. Depuis le monde a passablement changé, du moins sous certains angles. Une chose est sûre, le temps n’a en rien diminué l’oppression des puissants vis-à-vis des plus faibles.

Le congrès de l’Internationale des Fédérations anarchistes (IFA) se déroulera en même temps, et au même endroit, que les Rencontres
internationales de l’anarchisme (du 8 au 12 août 2012), à l’initiative de la Fédération anarchiste (FA), de l’Internationale des Fédérations
anarchistes (IFA), de la Fédération libertaire des montagnes (FLM), de l’Organisation socialise libertaire (OSL) et de la coopérative Espace noir de St-Imier.

Ces Rencontres internationales de l’anarchisme d’août 2012 seront l’occasion de faire le bilan de l’histoire du mouvement anarchiste, ses
idées, ses réalisations, ses espoirs, ses défaites ; ce qu’il en reste aujourd’hui ; les combats qui sont les siens et ceux qu’il partage avec
d’autres : antimilitarisme, antiracisme, anti-sexisme, autogestion, décroissance, éducation, féminisme, internationalisme, non-violence,
anti-autoritarisme, etc.

Depuis sa création, l’IFA continue de garder le même esprit de solidarité et d’internationalisme, à se référer au congrès de St-Imier et à ses résolutions :

« Le Congrès réuni à Saint-Imier déclare :

– 1° : Que la destruction de tout pouvoir politique est le premier devoir du prolétariat ;

– 2° : Que toute organisation d’un pouvoir politique soi-disant provisoire et révolutionnaire pour amener cette destruction ne peut être qu’une tromperie de plus et serait aussi dangereuse pour le prolétariat que tous les gouvernements existant aujourd’hui ;

– 3° : Que, repoussant tout compromis pour arriver à l’accomplissement de la Révolution sociale, les prolétaires de tous les pays doivent établir, en dehors de toute politique bourgeoise, la solidarité de l’action révolutionnaire. »

L’IFA a su évoluer, à la mesure de la croissance et de l’évolution du mouvement anarchiste au niveau international. Cette évolution n’est pas seulement quantitative mais, plus important, elle est aussi qualitative puisque, ensemble, nous continuons à inventer de nouvelles voies pour façonner cette solidarité internationale et agir de façon coordonnée contre les attaques et la violence des patrons, des États et des
religions. Notre internationalisme doit être à la hauteur des enjeux révolutionnaires que nous portons. Il doit marcher sur ses deux jambes : définition et diffusion de notre projet révolutionnaire ; construction d’alternatives sociales, économiques, de groupes de résistance populaires, de structures alternatives anarchistes. Les formes que des actions peuvent prendre sont aussi illimitées que notre imagination : du soutien réciproque contre la répression à la coordination d’initiatives, de l’aide mutuelle pour des projets autogérés aux campanes communes, du partage de savoirs et de ressources à l’organisation de mobilisations internationales, etc. Et ce n’est pas limité aux fédérations qui font partie officiellement de l’IFA, mais cette solidarité est aussi étendue à beaucoup d’autres groupes avec lesquels nous sommes en contact, à tout ceux qui agissent pour un futur libertaire pour la planète entière.

En août, nous allons passer un nouveau cap en façonnant cet outil au service des anarchistes du monde. Nous nous réunirons avec des camarades de nombreuses parties du monde. Nous apporterons une attention spéciale au développement du mouvement libertaire dans les pays hors du « monde occidental » et nous espérons qu’à l’issue du congrès de nouvelles initiatives émergeront qui contribueront à sa croissance. Les autres thèmes discutés seront l’immigration, l’anarcha-féminisme, la religion, l’émergence de nouveaux espaces militants et de nouvelles formes de luttes anarchistes, les luttes contre la crise, l’énergie, les expériences autogestionnaires, etc.

Bien que rien ne puisse se substituer au travail de milliers d’anarchistes réalisé chaque jour dans tous les coins du monde, dans les rues, dans les quartiers et les lieux de travail, propageant les idées libertaires et construisant l’anarchie, nous sommes certains que la coordination et la solidarité internationale peut aider dans cette tâche. Au moins, il est bon de se rappeler que nous sommes nombreux et que nous sommes partout. Si vous souhaitez plus d’informations ou simplement entrer en contact, vous pouvez envoyer un mail à iaf_ifasecretariat@yahoo.es ou consulter le site de l’IFA : www.i-f-a.org

Longue vie à la lutte internationale des opprimé.e.s et exploité.e.s !
Longue vie à l’anarchie !

Secrétariat de l’IFA »

Voir aussi : http://www.i-f-a.org/component/content/article/3-texts/41-st-imier-2012-international-anarchist-gathering.html

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification *