IIe RENCONTRES INTERNATIONALES SUR L’ÉCOLOGIE SOCIALE

Nous transmettons le programme établit par le comité d’organisation des rencontres de Bilbao, qui auront lieu du 27 au 29 octobre 2017.


Cela ne fait aucun doute aujourd’hui que le capitalisme fait des ravages autant dans la société qu’il a forgée à sa (dé-)mesure que dans la nature qui l’héberge. Pas besoin d’être un expert pour prévoir, dans les années à venir, un effondrement généralisé de ce capitalisme, à cause de sa propre logique productiviste et par l’épuisement progressif de l’énergie et des matières premières. L’État, contrairement à la croyance généralement admise, est l’outil principal du Capitalisme pour servir son expansion et pour réduire au maximum la lutte des classes qu’il provoque lui-même. Avec l’épuisement des ressources, il ne pourra plus promettre la « carotte » d’un « état de bien-être », et il devra augmenter la violence de sa force répressive et de ses mécanismes de coercition.

Les IIèmes Rencontres Internationales sur l’Écologie Sociale ont pour objectif de créer un espace toujours plus vaste d’analyses et de réflexions fécondes. Des réflexions alimentées par des expériences concrètes, tant historiques qu’actuelles, proches ou éloignées, avec pour but de fonder et d’ébaucher un nouveau paradigme politique émancipateur et des lignes d’action crédibles et tangibles, ayant capacité de consensus.

VENDREDI 27 OCTOBRE

• 16:00 Ouverture des portes, inscriptions…

• 17:00 Accueil, présentation des rencontres.

• 18:00 Table ronde : Quelles institutions pour quel municipalisme ?

a) Perspectives historiques. Situation actuelle : la social-démocratie et le municipalisme libertaire, le communalisme ou le conféderalisme démocratique.

b) Auzolan et batzarre : souveraineté collective en Euskal Herria (Pays basque).

c) Les institutions nécessaires : celles de l’État ou celles du peuple ? Les pour et contre de chaque tendance.

• 21:00 Dîner.

SAMEDI 28 OCTOBRE

• 09:00 Petit-déjeuner.

• 10:00 Ateliers autour de la défense du territoire (intersectionnalité des luttes, permaculture, bioconstruction, transition énergétique).

a) Les méga-projets : Une nécessité capitaliste programmée par l’État.

b) La défense du territoire, luttes et alternatives.

c) Coordination de la campagne et de la ville, revendications et alternatives dans une perspective politique communaliste.

• 13:00 Pause midi.

• 14:00 Ateliers sur le syndicalisme, ses tendances révolutionnaires et les

anarcho-syndicalistes.

a) Perspectives historiques : Les différents chemins du communisme libertaire en Espagne (1868-1937). Bonnes idées en Aragon et dysfonctionnements en Catalogne.

b) Le syndicalisme comme catégorie capitaliste ? Pourquoi ? Rôle du syndicalisme révolutionnaire et de l’anarcho-syndicalisme de nos jours.

c) Vision depuis le municipalisme libertaire, le communalisme et le confédéralisme démocratique.

• 17:00 Table ronde : Au-delà des États-nations.

a) Le nationalisme excluant de l’État-nation.

b) Une définition émancipatrice du concept de « nation ».

c) Le pari du peuple kurde : le confédéralisme démocratique et ses réussites.

• 21:00 Dîner.

DIMANCHE 29 OCTOBRE

• 09:00 Petit-déjeuner.

• 10:00 Ateliers sur le rôle psychologique du capitalisme dans l’aliénation et la destruction des liens communautaires et de communication.

a) Où tout commence : la répression du désir maternel et la genèse de l’état de soumission inconscient. Le concept du continu. La maternité antipatriarcale.

b) Capitalisme et culture du narcissisme, l’affection et l’attachement dans la société de consommation : utiliser et jeter.

c) Économie féministe et écoféminisme : la vie au centre.

• 13:00 Pause midi.

• 14:00 Table ronde : Jinéologie.

a) Paradigme de la sociologie de la liberté des femmes.

b) La « science de la femme » : reconnexion des femmes avec la société, la nature et la vie.

c) La Jinéologie est-elle une science exportable en Occident ?

• 17:00 Assemblée finale et perspectives.

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification *